Quelle confidentialité pour un LBO ?

C’est un sujet important pour les dirigeants et à juste titre. Comment puis-je m’assurer que le montant de cash-out que je souhaite réaliser ou les détails de l’opération ne finissent pas sur la place publique et soient connus de toutes mes équipes ?

Tout d’abord, il faut faire signer des Non Disclosure Agreement (NDA) aux banques et aux éventuels fonds avec lesquels vous allez discuter. Le NDA a malgré tout des limites, comme disait Audiard: « Garder un secret, c’est ne le répéter qu’à une seule personne à la fois ».

Il faut donc bien choisir qui solliciter et donc éviter d’arroser toute la place avec votre dossier. Autant être sélectif.

Ensuite, la réalisation d’un LBO ne requiert aucune publicité légale. La seule publicité est qu’une holding va être créée et donc apparaître au greffe. Libre à vous de lui donner un nom en lien avec le groupe ou un nom complètement différent.

Enfin, libre à vous d’indiquer aux banques et fonds que vous ne souhaitez pas communiquer officiellement sur l’opération. Certains LBO ne sont jamais annoncés. Ou alors sous l’angle d’une communication qui n’évoque aucune notion de cash-out. On peut utiliser des formules pudiques du type « La société X renforce ses moyens et restructure son capital ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :