Le TRI opération et investisseur chez les fonds LBO

Un fonds doit gérer deux types de Taux de Rendement Interne (TRI):

  • Le TRI de chacune des opérations qu’il monte (entre 7 à 14 opérations par fonds). Pour mémoire, chaque opération de LBO a trois leviers de création de valeur. Selon la séquence finale de l’ensemble des flux financiers (entrées/sorties), on détermine le TRI de l’opération. Sur des opérations de LBO, le gros des TRI opérations se situent entre 10% et 25%.
  • Le TRI du fonds pour ses propres investisseurs institutionnels (LPs). Là aussi, on considère l’ensemble des flux entrants (décaissement des investisseurs) et sortants (retours vers les investisseurs) mais également la retenue annuelle par la société de gestion des frais de gestion (entre 1,6% et 2,25% de la totalité du fonds). Précisions au passage, que pour chaque opération, le fonds réalise des appels de fonds sur-mesure. Ainsi les investisseurs institutionnels ne décaissent jamais 100% de leur investissement en début de période d’investissement du fonds. Ils le font progressivement. Cela améliore donc leur propre TRI investisseur.

Du fait des frais de gestion retenus par la société de gestion, sans surprise, le TRI final d’un fonds pour ses propres investisseurs institutionnels est inférieur au TRI des opérations de LBO sous-jacentes.

Pour prendre un exemple, un fonds qui dégage un TRI moyen opérations de 20% rendra, selon son rythme de déploiement et son rythme de désinvestissement, environ 14% à 16% net à ses investisseurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :