La check-list du repreneur en Management Buy In (MBI)

L’investissement et la reprise d’entreprise sont des sports de paranoïaques. C’est bien sur une position un peu extrême mais, à l’usage, on constate que ce n’est pas loin d’être vrai !

Alors en tant que dirigeant extérieur qui souhaite reprendre une société en MBI ou en BIMBO, voici une liste de questions à se poser avant de se lancer dans le grand bain:

  • La société a-t-elle les fondamentaux économiques pour supporter un LBO ? Et notamment génère-t-elle une trésorerie structurelle suffisante ?
  • Qui porte le fonds de commerce de la société ?
  • L’écosystème de la société (concurrence, technologie nouvelle, agréments, etc) est-il relativement stable ?
  • L’environnement juridique de la société (litiges, contentieux, prud’hommes, etc) est-il sain ?
  • Le cédant reste-il « mouillé » par un crédit vendeur ou en conservant une minorité au capital ? Ce n’est pas rédhibitoire mais c’est intéressant de comprendre les raisons d’un éventuel refus.
  • Le cédant, qu’il soit dirigeant ou fondateur, est-il un gourou ou un « one man show » sur lequel repose toute la société ? Sur le même registre, quelles sont les valeurs et la culture interne de la société ?
  • Le cédant souhaite-t-il continuer à s’impliquer dans un comité de surveillance ?
  • Le cédant conserve-t-il des liens familiaux, amicaux ou un peu plus qu’amicaux avec des membres de l’équipe après la cession ?
  • Y a-t-il dans la société des cadres solides sur qui s’appuyer ? Puis-je les rencontrer avant de signer ? Sont-ils bien tous partant pour cette nouvelle étape de développement ? Certains souhaitent-ils investir à mes côtés ?
  • Le cédant a-t-il des relations intuitu personae avec ses clients/fournisseurs ? C’est bien sur un facteur de risque en cas de départ du cédant
  • Est-il possible de rencontrer avec le cédant les principaux clients voire les principaux fournisseurs ?
  • Le cédant qui discute avec moi repreneur a-t-il essayé de céder préalablement son entreprise à un concurrent ? Qu’est-ce qui a pu achopper ?
  • Quelle nouvelle vie envisage le cédant ? Quelles garanties puis-je prendre qu’il ne recrée pas un concurrent (pas si théorique à l’usage) ?
  • Le cédant conserve-t-il les murs loués par la société cible dans une SCI ? A des conditions de marché ?
  • La localisation de la société et le temps que va nécessiter la reprise (beaucoup de temps) est-elle en cohérence mon style de vie ?

Une fois toutes ces thématiques bien maîtrisées, on respire fort et on se jette à l’eau !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :