Monter un LBO sur une société industrielle

Une société industrielle est tout à fait éligible au LBO avec les quelques spécificités sectorielles présentées ci-dessous:

  • Pour mémoire, le cœur de la mécanique LBO repose sur la capacité d’une société cible à rembourser la dette qui finance son rachat dans la holding.
  • Dans l’industrie, deux enjeux spécifiques peuvent peser sur la génération de trésorerie:
    • Les CAPEX ou investissements corporels qui n’apparaissent pas au compte de résultat (sauf en amortissements) mais viennent grever la génération de trésorerie. Pour prendre un cas extrême, une société qui doit renouveler 100% de son parc machines dans les 2 ans va avoir du mal à monter un LBO. Il faut donc s’interroger sur le niveau structurel d’investissement nécessaire afin de dimensionner correctement la levée de la dette. A contrario, évoquons le modèle fabless industriel qui est une stratégie de sous-traitance systématique de la production.
    • Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) avec deux composantes qui rognent la génération de trésorerie: les créances clients et les stocks. Là aussi, il faut modéliser le délai de recouvrement normatif des créances et le niveau normatif de stocks à prévoir dans le business plan. Si la croissance de mon chiffre d’affaires entraîne une hausse plus que proportionnelle de mon BFR, il est possible que je ne puisse lever une dette LBO ou alors un montant faible
  • Les sociétés industrielles sont parfois dépendantes de clients ou de fournisseurs dans des proportions importantes. En savoir plus sur dépendance clients & LBO
  • Certains domaines industriels font l’objet d’autorisations spécifiques de l’Etat ou d’organismes indépendants. Il faut bien sur veiller à ce que ces agréments soient pérennes, au risque de suspendre l’activité de la société et donc provoquer le défaut du LBO
  • Le LBO présuppose la régularité de la rentabilité de la société. Toute industrie peut faire l’objet de virages technologiques majeurs, rendant « obsolètes » d’anciens opérateurs. C’est un point à ne pas négliger: à quel point mon industrie est sujette à des changements radicaux ?
  • Attention à la production immobilisée qui peut facialement augmenter l’EBE ou EBITDA mais qui n’a pas de contrepartie cash. Il est donc important de regarder les flux de trésorerie générés par l’activité opérationnelle de la société
  • Attention enfin au Crédit Impôt Recherche (CIR). A quel point est-il déterminant dans la génération de trésorerie annuelle de la société ? A-t-il déjà été contrôlé ? Est-il en proportion dans les normes de votre secteur ?

Un LBO dans l’industrie est donc tout à fait faisable, à la condition que les paramètres de montage du LBO tiennent compte des spécificités listées ci-dessus.

De manière générale, les multiples de valorisation dans l’industrie oscillent entre 4x à 10x l’EBITDA et sont globalement plus faibles que sur les autres secteurs.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :